«

»

La photo qui a créé un «pattern» et qui aurait pu changer la vie de ma fille

Je remercie sincèrement ma fille Audrey de me permettre ce partage grâce auquel plusieurs femmes et hommes se reconnaîtront.

Il y a quelques mois, ma fille de 19 ans est arrivée à la maison en ayant l’air plutôt triste. Je lui demande alors comment elle allait et qu’est-ce qui n’allait pas. Elle m’a répondu qu’elle venait de se disputer avec son copain. Je voyais dans ses yeux beaucoup de peine, mais surtout de la déception. De la déception, parce qu’elle se rendait compte que son copain, n’était probablement pas encore, la bonne personne pour elle.

Elle m’a dit aussi être tannée d’avoir ce genre de «chum» dans sa vie. Des «chums» qui ne prennent pas leur vie en main et qui sont dépendants d’elle.

Bien qu’elle avait seulement 19 ans, c’était le troisième copain qu’elle fréquentait et dont la relation se terminait de la même façon. Et elle m’a dit tout haut: «Pourquoi je tombe toujours sur ce genre de chum?»  Autrement dit, pourquoi je recommence toujours le même «pattern» avec le même genre d’ homme.
Plusieurs hommes et femmes doivent aussi se poser cette même question d’ailleurs.

Elle venait de m’ouvrir la porte pour une belle explication, des mémoires émotionnelles. Si vous avez lu un peu sur ce blogue, vous savez que ma fille a déjà écrit un témoignage suite à une consultation en libération émotionnelle. Elle connaît donc le fonctionnement. Cliquez ici pour lire ce témoignage.

Après l’avoir écouté me parler de sa peine, je lui ai posé cette question: «As-tu le goût de savoir pourquoi tu rencontres toujours le même genre d’homme?» Sa réaction a été, ah oui j’aimerais bien le savoir!

Je lui ai donc demandé de me parler de son copain actuel, de me parler des émotions qu’elle vivait avec lui et comment elle se sentait dans cette relation. Avec toutes ces informations,  j’ai trouvé le blocage émotionnel. Je vous invite à lire ces deux articles pour comprendre les blocages émotionnels: «Enregistrement d’une mémoire émotionnelle» et «Libération de nos mémoires émotionnelles».

Wow quelle mémoire du passé qui est apparue! Jamais je n’aurais réussi à trouver cette mémoire sans la méthode de libération et de reprogrammation émotionnelle que j’utilise.

Ce qu’elle vivait à ce moment-là avec son copain actuel et avec les autres copains d’avant était relié à  une mémoire émotionnelle qu’elle s’était créée à l’âge de 12 ans.

Un peu d’explication

Le blocage émotionnel était relié à un évènement majeur pour elle, mais très anodin pour nous tous. J’étais moi-même renversée de savoir ça (en tant que mère).

Voici l’évènement en question. Son père et moi, nous nous sommes séparés lorsqu’elle avait 12 ans. Il a par la suite rencontré une femme qui avait une fille de la même âge que ma fille. Son père, pour bien faire, lui a montré une photo de la jeune fille en question. Simplement en lui montrant cette photo, Audrey a créé une mémoire émotionnelle. Pour elle, en voyant cette photo, elle venait de perdre l’amour de son père (et pourtant, elle n’avait encore jamais vu la jeune fille). Les émotions qu’elle a vécues à ce moment-là et qui ont créé un blocage émotionnel étaient de la colère, de la peine, de l’abandon, du rejet, de la déception, de la frustration, de la haine, etc.

Elle venait de prendre la décision dans son cœur d’enfant que pour avoir à nouveau l’amour de son père et pour qu’il la remarque encore, elle devait être parfaite et surtout meilleure que sa future demi-sœur.

Elle a donc commencé à être bonne partout, à prendre en charge de tout ce qu’elle pouvait et surtout à faire très attention de ne pas décevoir son père, autant dans ces études que partout dans sa vie. Puisque dans son coeur (et sa mémoire) chaque déception de son père face à elle, lui faisait perdre son amour.
Donc amour de papa = je suis parfaite et j’oublie mes vrais besoins.

 

Quel est le lien avec ses amoureux?

Bien sûr, il n’est pas apparent au premier coup d’œil, mais tous les amoureux de ma fille en creusant un peu représentait son père, à qui elle voulait plaire et être parfaite. Elle agissait donc avec ses «chums» comme elle agissait avec son père, en espérant avoir leur amour, leur écoute et leur attention.

Ses «chums» ne pouvant en aucun cas combler ses attentes (parce que c’était des attentes reliés à son père), elle ressentait toujours après quelques mois de la déception, de la colère, de la frustration, de la peine, etc. . Exactement les mêmes émotions qui étaient dans sa mémoire émotionnelle. Ce genre de relation ne peut que menait à une vie de couple malheureuse et aboutira inévitablement à une séparation.

Nous avons fait un travail de libération des mémoires afin de couper ce lien (pattern) qui la faisait choisir toujours la mauvaise personne pour elle. La séparation avec son copain s’est fait sans problème de sa part, puisqu’elle avait compris qu’elle avait choisi cet homme pour les mauvaises raisons.

Une mémoire émotionnelle ne vient pas toujours de gros traumatisme

Plusieurs personnes me disent qu’ils n’ont aucun blocage émotionnel puisqu’ils ont eu une très belle enfance et que leur père et leur mère étaient des parents exemplaires. Vous comprenez maintenant que ce n’est pas uniquement les gros traumatismes de l’enfance ou un manque d’amour qui peuvent laisser des traumatismes.

La perception d’un enfant est complètement différente de la perception d’un adulte. Je vis avec ma fille depuis sa naissance et nous avons une bonne communication et jamais je n’aurais pût me douter de quoi que ce soit et encore moins son père, puisqu’elle-même ne se doutait pas de ce qui c’était passé en elle.

Si je vous parle à cœur ouvert de ma famille et de moi-même, c’est que je crois du fond de mon cœur, que cela va aider à des gens qui en ont besoin et ma fille le fait pour les mêmes raisons.

Merci ma belle Audrey, je te souhaite le meilleur.

Vous voulez lire les nouveaux articles aussitôt qu’ils seront sur ce blogue?

Inscrivez-vous ici

 

 

[warning]

En terminant, j’aimerais vous poser 2 questions.
Dites-moi, auriez-vous pensé qu’une simple photo aurait pût changer la vie de quelqu’un?

Avez-vous déjà constaté que vous aviez des «patterns» répétitifs dans votre vie?

[/warning]

 

A propos de l'auteur

Madeleine Lamarre

Je suis une femme de cœur, une passionnée de la vie, toujours positive et à l'écoute des gens. Je veux faire une différence dans la vie des gens en partageant mes connaissances.

Lien Permanent pour cet article : http://www.vivre-harmonie.com/la-photo-qui-a-cree-des-patterns-et-qui-aurait-pu-changer-la-vie-de-ma-fille-mpc2/

5 Commentaires

Passer au formulaire de commentaire

  1. Sco!

    Salut Madeleine,

    Ta fille a eu de la chance de se libérer de cette mémoire si jeune avant de répéter la même expérience encore et encore. Comme on pourrait dire, elle a toute la vie devant elle.

    Beaucoup de gens (pour ne pas dire la majorité du monde) traversent une grande partie de leur vie en réactivant toujours les mêmes mémoires sans même savoir que ce sont des mémoires et même ceux qui sont conscients de cette notion de «mémoires», et qui cherchent à s’en libérer, n’y arrivent pas si facilement.

    Plus on est jeune, plus c’est rapide, efficace ou réalisable?

    Amicalement,

    Sco!
    Sco! Articles récents..L’homme n’est pas une femme comme les autres!

    1. Madeleine Lamarre

      Tu as raison de dire qu’elle a de la chance Sco, cependant si ma fille a ouvert son coeur, c’est parce qu’elle l’a décidé. C’est certain que ça aide le fait que je sois psychothérapeute. Mais elle aurait pu aussi bien se refermer et me dire qu’elle ne voulait pas en parler et je n’aurais pas du tout tenté d’essayer de la faire parler.
      D’ailleurs c’est arrivé à plusieurs reprises qu’elle n’allait pas bien et elle a choisi de garder ça pour elle. Mais cette fois, c’est elle qui est venue vers moi et non le contraire.

      C’est vrai que c’est un cadeau d’une valeur inestimable qu’elle se donne et elle place vraiment les bases de sa vie actuellement.

      Tu as aussi raison de dire que malheureusement plusieurs personnes cherchent toute leur vie pour trouver leur bonheur et libérer leurs mémoires. J’espère que cette technique MPC2 sera connue de plein de gens.
      D’ailleurs le site officiel pour cette technique sera prêt au début octobre. Je suis certaine que tu vas beaucoup l’aimer.
      J’enverrai un message à tous pour le mentionner aux gens.

      Merci de ton commentaire Sco.

  2. Martine

    Bonjour Madeleine, comment faites-vous pour savoir quelles étaient les émotions que votre fille vivait à l’âge de 12 ans lorsqu’elle a vu la photo?
    Comment fait-elle pour s’en souvenir?

    1. Madeleine Lamarre

      Bonjour Martine, les émotions que ma fille vivait en tant qu’adulte, n’était que la copie des émotions qu’elle a vécues quelque part dans son enfance ou adolescence. Il suffisait de trouver la mémoire en question avec la technique que j’utilise. Lorsque je trouve la mémoire en question, c’est comme si elle trouvait une photo au fond du tiroir et en voyant cette photo tous les souvenirs et les émotions reliés à cette photo remontent. Il suffit de trouver LA BONNE mémoire. Par la suite c’est à ses souvenirs qu’elle a mise dans son cœur que je m’adresse. C’est pour ça qu’elle se souvient des émotions.
      Je tiens à préciser qu’il n’y a aucune hypnose ou quoi que ce soit de ce style-là. Elle est bien réveillé et a pleinement conscience.

      Elle n’a pas fait aucun lien avec les émotions qu’elle a vécues à 19 ans, c’est seulement à la fin de l’intervention, que je lui fais le lien et qu’elle a pu comprendre que son comportement actuel était relié à cette mémoire.

      Pour être capable de trouver cette mémoire, il faut un élément déclencheur. Ça, c’est la vie qui se charge de cette partie.
      La vie place toujours sur le chemin un élément déclencheur qui fait en sorte que la mémoire bloquée monte. Monter veut dire qu’elle est prête à être libérée. Cependant, si Audrey n’était pas à l’écoute comme après sa première et deuxième rupture, la vie va remettre un autre élément déclencheur (un autre chum), pour lui faire prendre conscience. Et la relation risque d’être de plus en plus difficile afin de lui prendre conscience et ainsi de suite jusqu’à ce qu’elle décide un jour de lui faire face et de trouver une façon ou une personne comme un psychothérapeute ou autre pour l’aider.

      Elle a la chance d’avoir une mère qui est intervenante en psychanalyse corporelle pour l’aider à libérer ses mémoires. Malheureusement, très peu de jeunes ont cette chance.

      Merci de ton commentaire Martine, j’espère avoir bien répondu à ta question. Je sais que ce n’est pas simple à comprendre. Il faut le vivre pour vraiment comprendre.

      1. Martine

        Merci Madeleine pour votre réponse. C’est vrai que autant que ça semble simple, autant que ça semble abstrait.
        Je crois que comme certaines personnes qui ont données un témoignage, il faut le vivre pour le comprendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez cette case pour qu'un lien vers votre dernier article apparaisse