«

»

Pourquoi cette personne me fait-elle toujours vivre des émotions négatives?

Avez-vous un ex-conjoint, un collègue de travail ou un membre de la famille avec lequel le courant ne passe pas? Vous avez beau essayer, mais cette personne réussit toujours à vous mettre en colère, à vous faire de la peine ou à vous créer des frustrations aussitôt que vous êtes à son contact. Vous retournez chez vous et vous n’êtes pas bien pendant des heures et même des jours.

Et si je vous disais que la plupart du temps, cette personne en question, n’a absolument rien à voir avec votre colère, votre peine et votre frustration que vous vivez à ses côtés. Même très souvent, elle n’est même pas au courant de la réaction qu’elle cause en vous.

Elle n’est que l’élément déclencheur qui vous envoie un message qu’il y a une mémoire à libérer. Je vous donne un exemple très concret de ce que je vous écris.

Dans mon article précédent:« La photo qui a créé un «pattern» et qui aurait pu changer la vie de ma fille ». Je vous ai mentionné à la fin de l’article que, suite à la libération de la mémoire émotionnelle de ma fille, une autre mémoire est remontée en elle.

Pour vous situer, vous vous souvenez qu’elle avait créé une mémoire émotionnelle après que son père lui a montré une photo de sa future demi-sœur. Je vous invite à lire cet article si vous ne l’avez pas lu.

 

La nouvelle employée qui a été l’élément déclencheur

Depuis près d’un an, ma fille Audrey travaille dans un restaurant le samedi et dimanche.

Un samedi soir du mois d’octobre, elle est arrivée à la maison très en colère. Elle est venue me voir pour me dire qu’au restaurant où elle travaille, ils ont engagé une fille qui avait déjà travaillé là avant son arrivée et qui revenait y travailler. En voyant cette dernière prendre ses aises dans la cuisine et prendre presque sa place (selon sa perception), plusieurs émotions négatives ont monté en elle. À un tel point qu’au bout de quelques heures, elle a dit à son patron: «Tu sais, si tu veux que je quitte pour lui laisser la place, tu n’as qu’à me le dire».

Cette nouvelle personne venait d’entrer dans sa bulle et être l’élément déclencheur pour libérer une mémoire en elle.
En une seule journée de travail, ma fille Audrey a vu le travail qu’elle aimait tant, devenir presque un cauchemar à cause d’une personne qui n’avait aucune idée de ce qu’elle faisait vivre à ma fille.

J’ai pris le temps d’écouter Audrey me parler de la situation qu’elle vivait au travail et de toutes les émotions négatives prêtes à exploser en elle, comme la colère, la frustration, le ressentiment, la peur de perdre sa place, d’être rejetée, d’être persécutée, de passer deuxième et une bonne dizaine d’autres émotions négative. Je l’ai écouté aussi me parler de cette nouvelle employée et de comment elle l’a percevait.

Sachant que le lendemain, elle devait retourner au travail avec cette personne, je lui ai demandé si elle voulait savoir pourquoi elle vivait toutes ces émotions négatives avec elle. Elle me répondit OUI.

Je lui ai fait un outil appelé: « Relation difficile avec une personne » (cet outil fait partie des outils utilisés dans la méthode MPC2 que j’utilise en tant qu’intervenante en psychanalyse corporelle).

Après quelques minutes de travail, WOW, une image est arrivée à sa mémoire automatiquement. Elle voyait sa demi-sœur arriver  (sans y être invitée) dans une fête qu’elle avait organisée avec ses amies. Cette dernière a agit avec ses amies comme si c’était les siennes. Comme à cet âge (13 ans) elles ne s’entendaient pas trop bien toutes les deux, ma fille Audrey s’est sentie en colère, frustrée, elle a eu l’impression de perdre sa place, de passer deuxième, etc. En plus, elle ne pouvait pas la faire sortir puisque la fête se passait chez sa demi-sœur, là où vivait son père. Exactement comme avec la nouvelle employée, où elle ne peut rien faire pour la faire sortir de la cuisine.

Que c’est extraordinaire de voir ce lien entre ce qu’elle vit à 19 ans et ce qu’elle a vécue à 13 ans.

 

Je l’ai aidé à libérer cette mémoire émotionnelle. Autrement dit, ensemble nous avons changé la perception que la petite Audrey de 13 ans avait de sa demi-sœur. Puisque sa demi-sœur n’était pas réellement comme elle la voyait. Immédiatement après, Audrey s’est sentie beaucoup plus calme. Comme si l’orage avait passé.

La nouvelle employée était l’élément déclencheur de cette mémoire. Elle lui faisait vivre les mêmes émotions que sa demi-sœur. Audrey l’a inconsciemment associé à elle sans même qu’elle le sache.

Nouvelle employée = demi-sœur, je n’aime pas ma demi-sœur, automatiquement je n’aime pas la nouvelle employée. En coupant le lien avec celle-ci, que pensez-vous qu’il soit arrivé le lendemain avec la nouvelle employée?

 

Le retour au travail

J’attendais avec impatience son retour pour savoir la suite. La première chose qu’elle m’a dit en entrant du travail: «Je ne comprends pas, mais la nouvelle employée a vraiment changé! Aujourd’hui au travail, nous avons travaillé ensemble une à côté de l’autre et tout a bien été».

WOW, WOW, WOW, c’est fantastique que je lui dit. Comme quoi tout est une question de perception.

Elle n’en revenait pas du changement de cette personne. Je lui réponds: «Cette personne n’a absolument pas changé depuis hier, c’est ta perception d’elle qui a changé. Avant tu la voyais comme ta demi-sœur (ou plutôt c’est la petite Audrey de 13 ans qui la voyait comme ça). Aujourd’hui la petite est libérée et c’est la grande Audrey (sans la blessure (mémoire) du passé) qui voyait cette employée».

Elle me répond:« Pourtant, je ne ressentais pas ces émotions avec ma demi-sœur ». Je lui dis: « C’est la grande qui ne ressentait pas ces émotions, mais la petite Audrey, elle les avait enfouis dans son cœur et c’est la petite que la nouvelle employée a touchée ».

Deux semaines plus tard, ma fille me dit: «Je ne peux pas l’expliquer, mais avec ma demi-sœur ce n’est plus la même chose. Je me sens beaucoup mieux avec elle ».

Voilà le résultat d’une belle libération.

Pourtant ni sa demi-sœur, ni la nouvelle employée ne savaient ce qu’Audrey vivait en dedans comme émotions.

Pourquoi?

Parce que tout est une question de perception et cette perception venait de ma fille, donc les deux autres ne pouvaient en aucun cas ressentir ce qu’Audrey vivait.

Alors, si vous avez dans votre entourage une personne qui vous fait vivre des émotions négatives, ne pensez pas qu’elle est au courant ou qu’elle peut faire quelque chose pour vous. Cependant, vous devez saisir cette opportunité et libérer cette mémoire.

Je sais que ce sujet est un peu compliqué à comprendre, il faut le vivre pour bien le comprendre. N’hésitez pas à me poser des questions dans les commentaires plus bas.

Aujourd’hui, cette même employée et ma fille sont des amies.

Incroyable n’est-ce pas?

 

Vous voulez lire les nouveaux articles aussitôt qu’ils seront sur ce blogue?

Inscrivez-vous ici

En terminant, voici la question que j’aimerais vous poser.

Warning!

Avez-vous dans votre entourage une personne qui arrive toujours à vous faire vivre des émotions négatives?

Comment arrivez-vous à gérer ça?

 

 

A propos de l'auteur

Madeleine Lamarre

Je suis une femme de cœur, une passionnée de la vie, toujours positive et à l'écoute des gens. Je veux faire une différence dans la vie des gens en partageant mes connaissances.

Lien Permanent pour cet article : http://www.vivre-harmonie.com/pourquoi-personne-vivre-emotions-negatives-mpc2/

15 comments

Passer au formulaire de commentaire

  1. Paradis

    Bonjour

    Je viens de lire votre article, je suis soulagée de savoir que mes pensées négatives sont reliées à une mémoire enfuie en moi…

    Ma situation est je fréquente un gars depuis 5 ans et j’ai deux enfants avec lui ,,,tout va bien ,,Jai une belle sœur qui na pas encore de conjoints…et tout va a merveilles dans la famille ,,,elle se fait un copain ,,, enfin pour elle bien contente ,,,rencontre la personne bref…avant leur fréquentation lui son conjoint sortait avec une fille ,,,il la laisser pour ma belle sœur sauf qui était indécis, car il avait peur financièrement ,,,bref…ma belle mère était déjà pâmé devant lui ,,l’admirais le mettais déjà sur un trône ,,,bref ,,,il n’avait que lui qui brillait a ses yeux…il était vendeur de café chez pasquier ,,,peux tu te dire ,,,que ses pas une grosse affaire ..lol a mon avis ,,a chaque fois que nous allions manger la ,,,s’était la même chose ah regarde se qui a faite ,,,ah regarde se qui a faite a mangé ,,,ses lui qui fait ca …bref ,,,lui lui lui lui,,,,j’en peux plus,,,,mes je ne sais pas pourquoi cette arrogance la ,,,et pensé négative face a lui….il doit être une bonne personne, mais je ne le sens pas ,,dans ma mire…dans un sens il m’énerve….

    J’essaie de me rappeler ,,mes jeunes souvenirs ,,,eh oui à l’arrivé de mon petit frère bien je pense que j’ai été exclue,…il n’avait que de yeux pour mon frère,…car ma mère a donné naissance a mon frère pour mon beau père qui lui voulait des enfants…mes avants ,,,tout s’était moi la seule ,,,le centre d’intérêt ,,,mes comment éliminer ses pensées,,,en moi ,,,je travail fort sur mon moi ,,,mes je sens toujours de l’injustice face a ma belle mère ,,via sa fille et son frère….car ma belle-soeur vie avec son chum chez mes beaux parents ,,,et ne paient rien ne font rien …et elle continue a les idéaliser….ils peuvent faire ce qu’ils veulent ,,,mes pas nous ,,,elle nous reproche de faire des voyages ,,,de dépenser ,,bref ,,,tout ,,,mes rien a sa fille et son gendre,,,et eu il peuvent voyager perdre leur travail bref tout faire ,,,,et tout est normale….

    en t ka ,,,juste assez d’écrire je me libère, mais encore ,,,ce n’est pas assez ,,,merci de me lire
    Marie-Claude

    1. Madeleine Lamarre

      Bonjour Marie-Claude, vous avez tout à fait raison, vos émotions négatives que vous ressentez sont directement reliées à une mémoire de votre enfance. Cet homme a été l’élément déclencheur et a ouvert bien malgré lui cette mémoire. Vous vivez maintenant les mêmes émotions que dans votre enfance, sans pouvoir vous en défaire. Il vous faudrait de l’aide en libération émotionnelle pour y arriver.
      Je peux vous aider si vous en ressentez le besoin.

      Madeleine Lamarre

  2. Marazita

    Le sourir c’est le seul moyen pour faire passer le courant, si vous avez à faire avec des gens très negatifs !!

  3. Mimi

    Madame Madeleine et Madame Suzanne, merci d’exister :)

    Vos écrits me font comprendre peu à peu des choses importantes. Je suis en train de lire le livre de Jean Monbourquette, COMMENT PARDONNER? , aux éditions Novalis. Il y a beaucoup de liens à faire entre le pardon et l’enfant en soi. Pourquoi certaines situations ou personnes, peuvent nous perturber ou nous déstabiliser autant ? Au point que nous nous mettons même à les détester?

    Je me suis rendue très malade dans la vie à cause de la haine… Maintenant, je sais que la haine prends beaucoup trop de jus émotionnel. Je comprends peu à peu que le pardon à soi qui mène au pardon de l’autre est très bénéfique, car très doucement, je me sens mieux.

    Le parcours de ma jeune vie, 45 ans, est empreinte de montagnes russes et de périodes claires- obscures. Ca fait déjà quelques années que je déterre les cadavres de mon existence dans le simple but de me sentir mieux à l’intérieur.

    Je n’ignore pas le fait que ca prend une vie pour apprendre à vivre, mais une période d’accalmie serait appréciée :)

    Merci à vous 2 pour vos mots débordant d’authenticité, enfin une petite accalmie dans mon coeur :)

  4. Andy

    Bonjour Madeleine et bonjour tout le monde,

    en réalité.. avec un brin de réflexion.. il n’y a pas une mais une infinité de personnes de ce genre dans mon entourage. Donc il me semblerait peut être plus judicieux d’observer leurs points communs.

    Ce sont en général des hommes, pas particulièrement beaux, riches ou puissants mais qui ont une personnalité qui magnétise, une personnalité qui attire les autres, de par leur capacité à faire rire ou à intéresser. Ils captivent. Ces gens ont toujours le don de provoquer en moi de la jalousie souvent déplacée.
    Une amie a rencontré un garçon comme ça à son travail.. Il est un peu spécial, prétend manipuler des énergies spirituelles, a une doctrine bien à lui qu’il a basé sur un univers manga, bref rien de réellement très crédible (chacun est libre d’y croire ou non), mais il a ce maudit don d’y croire tellement fort qu’il le fait croire aux autres.

    Quand elle me parle de lui, je me sens incroyablement inférieur alors que je connais nos deux valeurs..
    ce qui me met en colère c’est cette impression qu’il la captive plus que je ne pourrai jamais le faire.. comme une lampe sur un papillon de nuit.. je sais que ça vient de moi, que l’individu est certainement très sympathique, mais j’ai du mal..

  5. lacroix

    Bonjour Madeleine,J ai un probleme de voisinage. moi voisin fait bcp de bruit dans sa maison qui est mitoyenne avec la mienne par le garage.Il marche avec ses talons et ça raisonne dans toute ma maison.Il est assistant maternel et donc garde des enfants chez lui qui courent toute la journée ainsi que les bruits de chaises et de jouets.Je me sens envahit dans mon espace vital.Beaucoup de colére ;voir de rage montent en moi.Je fais le lien avec mon père et ma soeur qui étaient tres envahissants quand j étais enfant.Mais meme en faisant le lien,je suis toujours énervée.Pouvez vous m aider ?Je vous remercie

  6. chenu

    Bonjour, Il se peut qu’on puisse trouver une origine à ses émotions vis à vis de quelqu’un… mais ma grande soeur qui m’en fait voir depuis que je suis petite…après plusieurs années sans se voir, recommence le même système…et moi je n’ai pas envie de me réconcilier avec elle ! Elle est gentille 5mn, mais c’est pour mieux tisser sa toile et me faire du mal ensuite… je ne veux pas devenir amie avec elle…
    Alors peut être que des personnes vous font ressentir des choses… mais des fois, c’est mieux de ne plus les voir, c’est reposant…
    Elle fait la même chose avec mon autre soeur… cette dernière a coupé les ponts et m’a expliqué que sinon, elle lui sapait le moral, l’épuisait…
    Il y a rééllement des personnes à éviter, ma soeur toxique dit qu’elle m’aime parce que je suis sa soeur… moi, je ne l’aime pas, je ne suis pas maso.

  7. Sco!

    Bonjour Madeleine,

    Je savais déjà que notre réaction ou notre perception d’une autre personne n’a rien à voir avec ce que cette personne fait ou dit. Comme tu le dis, c’est notre perception et l’autre n’est probablement pas au courant de notre perception.

    D’ailleurs, en parlant de notre «perception» d’une personne X à une personne Y, la personne Y répondra souvent : je n’ai pas remarqué ou je ne la vois pas comme ça. C’est bien une preuve qu’il s’agit de notre perception.

    Bonne journée!

    Amicalement!

    Sco! :)
    Sco! Articles récents..Rire de soi et de ses mauvaises habitudes peut sauver votre vie de couple

  8. Florence

    Bonjour Madeleine,
    J’ignore pour ma part pourquoi je me retrouve encore dans le même schéma.
    De la frustration, de la colère de la peine, de la douleur… Je m’explique : Pour la seconde fois, je tombe amoureuse et pour la seconde fois l’amour est réciproque au début, et ensuite je deviens la seule à aimer, à souhaiter voir l’homme que j’aime au moins une fois par semaine.

    La fatigue d’un homme due au travail, peut-elle anéantir l’envie de voir sa copine ?
    Trois semaines sans se voir physiquement et se suffire de conversations quotidiennes par texto, est-ce qu’il s’agit d’un cas typique de ma faute ? Est-ce que je devrais me ficher de ne pas voir physiquement celui que j’aime ?
    Suis-je anormale de vouloir passer quelques heures par semaine avec la personne que j’aime ?
    Je me sens tellement seule. Quelle est cette mémoire enfouie qui me fait retomber toujours dans le besoin pour moi d’être avec eux et eux ont un comportement qui me dit qu’il ne cherchent pas ça avec moi.

  9. Suzanne

    Bonsoir Madeleine. Ça fait drôle de lire cet article ce soir, car justement aujourd’hui je me demandais pourquoi il y a des gens qui viennent nous chercher en dedans négativement. Je vis cette situation avec une collègue de travail depuis presque 5 ans. a bien y penser, elle me fait tellement penser à ma sœur qui avait une emprise et un contrôle sur moi depuis ma tendre enfance. Je ne parle plus à cette sœur depuis quelques années et cette relation me laisse encore amère quand je pense à elle. Je ne sais pas pourquoi je ne peux connecter avec cette collègue qui est la réplique exacte de ma sœur. Je sais que si elle est sur ma route, c’est que j’ai quelque chose à régler, mais quoi ???

    1. Madeleine Lamarre

      Bonsoir Suzanne, ah que la vie est bien faite!
      Mon article arrive à point pour toi. Tu as une très bonne attitude face à cette personne qui te dérange en disant qu’elle est sur ta route pour quelque chose.

      Il m’est impossible de te dire ce que tu as à régler sans te voir en consultation. Cependant c’est certain qu’il y a une mémoire reliée à ta soeur, selon ce que tu écris.
      La raison pour laquelle tu ne trouves pas, est que c’est la grande Suzanne qui cherche avec sa tête. Demande à ta petite comme je te l’ai montrée lors de la conférence sur le bonheur. Demande lui, qu’est ce qui c’est passé avec ta soeur. Peut-être que tu trouveras plus facilement.

      Tu écris que cela fait cinq ans, il est temps de te sortir de ces énergies Suzanne, tu ne trouves pas! La vie n’a pas besoin d’être compliqué.

      1. Suzanne

        Je vais reconnecté avec la petite fille et l’aider a se défaire de cette mémoire qui est ancré en elle. a bien y penser, Je me rend compte que j’en ai plus que je croyais de ces mémoires émotionnelle qui me gruge mon énergie.
        Beaucoup de travail en vue ma belle !
        Suzanne Articles récents..magali

        1. Madeleine Lamarre

          C’est normal ce que tu vis Suzanne. Lorsque tu es en contact avec toi même et après être venu en consultation ou assister à ma conférence ton corps comprends qu’il peut enfin se libérer et il t’envoie des signes.
          Tu fais bien de les écouter.
          Reste en contact avec toi et écoute ton corps.

        2. Suzanne

          Je pense que je viens de trouver le pourquoi !!! Je me souviens que ma sœur me contrôlait comme elle le voulait mais c’est pas ça le pire. Elle passait son temps a me critiquer sans arrêt pour tout et pour rien. J’ai toujours tout fait pour qu’elle soit satisfaite de moi.
          J’ai voulu lui ressembler tout au long de ma vie de jeune fille jusqu’à l’âge adulte avancé. je n’irai pas dans tout les détails, mais je crois que je vois cette collègue qui est une éternelle insatisfaite, identique a ma sœur.

          La sauce s’est gâchée avec ma sœur quand j’ai commencé a lui dire non. je m’aperçois que je refait la même chose avec cette collègue pour la satisfaire.
          Je suis en train de m’oublier pour la satisfaire mais c’est jamais assez pour elle. je pense que je suis sur la bonne piste ! Il faut que je retrouve ma petite fille pour changer les choses.

          J’espère que je suis dans la bonne direction mais je pense que oui.
          Je te l’ai dit Madeleine que depuis notre rencontre ça travaille dans ma tête non ?
          Je recommande cette conférence a tout l’monde qui croient avoir des mémoires qui les empêchent d’être heureux.
          Suzanne Articles récents..magali

          1. Madeleine Lamarre

            Wow, Suzanne tu travailles fort et bien. Bravo!
            Et tu es vraiment dans la bonne direction.
            Ce n’est pas pour rien que ta collègue est dans ta vie. Tu as choisi de fuir ta soeur et la vie t’a envoyé quelqu’un d’autre pour la remplacer afin que tu puisses être en contact avec tes mémoires (blessures du passé) et que tu règles ça pour de bon.

            Tu as le choix de régler ou de fuir. Tu pourrais changer d’emploi, mais soit certaine que la prochaine fois ça va frapper plus fort.
            Ta sœur, tu peux la quitter sans trop de problème, un emploi les conséquences sont plus lourdes, la prochaine étape ça sera sans doute quelqu’un de très près de toi comme un enfant ou un conjoint ou une amie très proche.
            Tu t’approches du but, ne lâche pas Suzanne!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez cette case pour qu'un lien vers votre dernier article apparaisse